Skip to content

les ailes du désir… les enfants

« Lorsque l’enfant était enfant, il marchait les bras ballants…
Il voulait que le ruisseau soit une rivière un fleuve et
que cette flaque d’eau soit la mer…
Lorsque l’enfant était enfant, il ne savait pas qu’il était enfant.
Pour lui tout avait une âme,
Et toutes les âmes n’en faisaient qu’une.
Lorsque l’enfant était enfant, il n’avait d’opinion sur rien, il n’avait pas d’habitudes…
Souvent il s’asseyait en tailleur, partait en courant…
Il avait une mèche rebelle
Et ne faisait pas de mines quand on le photographiait…
Lorsque l’enfant était enfant
Vint le temps des questions comme celle ci:
Pourquoi est-ce que je suis moi?
Et pourquoi est-ce que je ne suis pas toi?
Pourquoi est-ce que je suis ici?
Et pourquoi est-ce que je ne suis pas ailleurs?
Quand a commencé le temps?
Et où finit l’espace?
La vie sur le soleil n’est-elle rien d’autre qu’un rêve?
Ce que je vois, ce que j’entends
Ce que je sens
N’est-ce pas simplement l’apparence d’un monde devant le monde?
Est-ce que le mal existe véritablement?
Est-ce qu’il y a des gens qui sont vraiment mauvais?
Comment se fait-il que moi qui suis-moi,
Avant que je devienne, je n’étais pas
Et qu’un jour moi qui suis moi
Je ne serais plus ce moi que je suis… »

Peter Handke.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *
*
*

*