Skip to content

je ne savais pas que l’on pouvait autant aimer…

les heures bleues

ne sont -elles pas les temps

des volutes

qui volent

sur les flots arrosés

par des lunes éphémères…?

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *
*
*

*