Skip to content

Que dire des journaux?

Que penser de ce que vous lisez?

Que tout est faux, que le journaliste voit  plutôt à son avenir que le présent, que rapporter des faits aujourd’hui cela ne paie plus, que l’on ne sait plus où se situe la morale, que défendre quelqu’un par opportunisme est mieux que de dénoncer le mal, que l’on doit se taire pour ne pas risquer, que le journaliste est devenu un attaché de presse, qu’il n’est plus impartial, que les faits se falcifient avec allégresse?

Où sont les limites, où es le droit, la raison, l’intérêt, la faute, les autres, la parole et le silence? Nous sommes perdus et cela est un constat incroyable de véracité, nous vivons en marge du monde dans une bulle et l’internet a contribué à renforcer un territoire protègé et en fait fermé, à nous perdre encore plus dans une sorte de sentiment océanique où nos repères n’existent plus. Et si nous relisions Montesquieu qui fut un grand penseur, une sorte d’architecte juridique pour organiser la vie de la cité;

http://classiques.uqac.ca/classiques/montesquieu/de_esprit_des_lois/partie_1/de_esprit_des_lois_1.html

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *
*
*

*