Skip to content

Adonis Adonies

… et les Adonies célébrées en divers lieux, Aphrodite qui rend hommage à son amant défunt, organise fêtes funèbres que l’on célèbre chaque printemps en  Syrie ( tiens ils ont oublié cet année…). Rituel où l’on plante des graines, les arrose d’eau chaude, et qui meurent comme Adonis et les femmes se lamentent alors bruyamment sur le sort tragique des deux amants, gémissent et crient : « Il est mort, le bel Adonis »
Naissance d'Adonis
Un jour, la femme du roi ou Cinyras (Cynéras) de Chypre (ou Bélos roi d’Epyte ou Thèias, roi de Syrie) se vanta imprudemment que sa fille, Smyrna (ou Myrrha) , était plus belle qu’Aphrodite elle-même.
‡ Mais dans une autre version de la légende, c’est Smyrna elle-même qui négligea d’honorer la déesse de l’amour.

Toujours est-il que la déesse se vengea de l’insulte en faisant naître dans le cœur de Smyrna un amour incestueux et la fit entrer dans lit de son père par une nuit très sombre avec la complicité de sa nourrice, Hippolité, qui l’avait enivré au point de ne plus savoir ce qu’il faisait.

Par la suite, Cynéras s’aperçut qu’il était à la fois le père et le grand-père de l’enfant à naître de Smyrna; fou de colère, il saisit une épée pour tuer sa fille. Mais Aphrodite changea promptement Smyrna en arbre à myrre et l’épée du roi, en s’abattant, fendit le tronc en deux: le jeune Adonis en sortit.
(‡ dix mois plus tard l’arbre se fendit tout seul et un bébé en sortit)

Vénus et Adonis par LEMOYNE (Stockholm, Nationalmuseum)
Vénus et Adonis par LEMOYNE (1729)
© Stockholm, National museum

Aphrodite cacha Adonis dans un coffre et le confia à Perséphone, reine des Enfers. Perséphone eut la curiosité d’ouvrir le coffre et trouva Adonis à l’intérieur. Il était si charmant qu’elle le sortit, le prit dans ses bras et l’éleva dans son propre palais. Un jour à Aphrodite qui se rendit aux Enfers pour réclamer Adonis. Perséphone refusa de le laisser partir car elle en avait fait son amant, Aphrodite en appela à Zeus.

Ce dernier sachant fort bien qu’Aphrodite aussi avait des vues sur Adonis, refusa d’être juge dans une querelle aussi déplaisante aussi transféra t-il l’affaire à un tribunal inférieur, présidé par la MuseCalliope. Le verdict de Calliope fut que Perséphone et Aphrodite avaient sur Adonis des droits égaux; mais il fallait aussi lui accorder de petites vacances chaque année afin de lui permettre de se reposer des sollicitations amoureuses des deux insatiables déesses.
En conséquence, elle divisa l’année en trois parties égales:

Mort d'adonis
La mort d’Adonis par DOMENICHINO
( © Palais Farnese, Rome)

Adonis devait passer l’une avec Perséphone, l’autre avec Aphrodite et la troisième tout seul à se reposer. Mais Aphrodite tricha: elle porta sa ceinture magique tous les jours et elle persuada Adonis de lui consacrer sa part personnelle, de n’accorder qu’à contrecoeur à Perséphone le temps qui lui était dû et de ne pas respecter l’arrêt du tribunal. Perséphone, justement affligée, se rendit en Thrace où elle raconta perfidement à Arès, qu’Aphrodite lui préférait à présent Adonis. Arès devint fou de jalousie.

Adonis
Adonis partant à la chasse d’après James Northcote

Dans une autre version c’est Apollon qui voulut se venger d’Aphrodite qui avait rendu aveugle Erymanthos qui l’avait aperçue tout nue.

Un terrible sanglier sauvage fonça sur Adonis qui chassait sur le mont Liban et le perça de part en part sous les yeux horrifiés d’Aphrodite. Des anémones naquirent de son sang et son âme descendit aux Enfers. Aphrodite courut vers son amant mourant mais elle se piqua le pied avec une épine de rosier et depuis ce jour il existe des roses rouges. Puis , en larmes, elle alla trouver Zeus et demanda qu’Adonis ne fût pas contraint de passer plus de la moitié sombre de l’année avec Perséphone et pût être son compagnon durant les mois d’été.
Zeus, magnanime, promit.
Aphrodite créa une fêtes funèbre en l’honneur d’Adonis célébrée par les femmes syrienne au début du printemps. On plantait toute sorte de graines que l’on forçait avec de l’eau tiède pour les faire pousser plus vite.

Venus pleurant Adonis
Vénus pleurant Adonis d’après HOSTEYN 1647 (© Frans Hals Museum, Harlem, Pays-Bas)

Une seule source (Nonnus, Dionysiaca XLI,155) raconte qu’Aphrodite aurait eu une fille d’Adonis, mais plus généralement les auteurs font de Béroé une Océandide et la patronne de la cité de Bérytos (actuellement Beyrouth)

FILIATION
Smyrna Cinéras
Adonis
ADONIS
Amante Enfants
Venus
Aphrodite
Béroé
Persephone
Perséphone

Accueil 

SOURCES

 Apollodore, Bibliothèque: III,14,3-4
 Ovide, Métamorphoses: X, 298-559, 708-739
 Pausanias, Périégèse: VI,24,7

 Vénus et Adonis, opéra en 3 actes de J. Blow
 Vénus et Adonis, William Shakespeare

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *
*
*

*