Skip to content

Allain Leprest – Combien ça coûte

Dis, la maison, tu sais
A Libourne-sur-Oise
Sa cheminée en craie
Et ses tuiles en ardoises
Petite comme un mot
Grande comme une boîte à lettres
Le jardin des poireaux
Le sourire des fenêtres
J’aimerais qu’on y vive
Qu’on y écrive un livre
Sans crayon, sans papier
En regardant sécher
Tes robes goutte à goutte
Combien ça coûte

Combien ça coûte
En fric en frac en troc
En peau de bébé phoque
Combien ça coûte
En beurre ou en glaçons
En or ou en chanson
Combien ça coûte ?
Combien ça coûte ?

La paix, tu sais, la paix
Ce souvenir d’enfance
Quand nos tympans tapaient
Au rythme du silence
La paix, la foule nue
Nos voix qui graphitisent
Le front têtu des rues
L’oeillet à la chemise
Tes cuisses dans le foin
Et nos gros mots de mômes
Des baisers plein les poings
Qui caressaient les routes
Sur nos vélos en chrome
Combien ça coûte

Combien ça coûte
En fric en frac en troc
En peau de bébé phoque
Combien ça coûte
En or et en glaçons
En beurre et en chanson
Combien ça coûte
Combien ça coûte

L’avion en bout de piste
Gonflé de survivants
Les mains de la flûtiste
Et l’orgasme du vent
La pluie sous ton imper
Les banquises du sable
Le salaire de mon père
Répandu sur la table
J’aimerais que tout compte
La jonquille et la honte
Et le dernier vaisseau
Qui court dans mon cerveau
Du bonheur plein ses soutes
Combien ça coûte

Combien ça coûte
En fric en frac en troc
En peau de bébé phoque
Combien ça coûte
En beurre et en glaçons
En or et en chanson
Combien ça coûte
Combien ça coûte

Paroles: Allain Leprest. Musique: Philippe Biais   1992  « Voce a mano »  © Saravah

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *
*
*

*