Skip to content

Johann Heinrich Wilhelm Tischbein, Goethe dans la campagne romaine, 1786

 

La gloire littéraire et la naissance du mythe de Faust

L’Historia von Johann Fausten est traduite en anglais en 1593. Elle est reprise par l’homme de théâtre Christopher Marlowe puis par Johann-Nicolaus Pfitzer (1674) et Gotthold Ephraim Lessing (1759).

Mais c’est Johann Wolfgang von Goethe, grand voyageur et lecteur, qui récupère l’histoire d’origine, la détourne complètement de sa destination et de son sens, et crée un fabuleux mythe littéraire en trois éditions successivement remaniées (1749 – 1790 – 1832). Et qui inspirera une foule d’écrivains et d’hommes de théâtres (Friedrich Maximilian Klinger, Adalbert von Chamisso, Thomas Mann, Alexandre Pouchkine, Christian Dietrich Grabbe, Nikolaus Lenau, Heinrich Heine, Ivan Tourgueniev, Alfred Jarry, Michel de Ghelderode, Paul Valéry, Jean Giono, Fernando Pessoa, Thomas Mann et bien d’autres), de musiciens d’opéra (Berlioz, Gounod..) et plus récemment de cinéastes et même de dessinateurs de bandes dessinées et créateurs de jeux informatiques.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *
*
*

*