Skip to content

Modesty Blaise, pourquoi ne ferait-elle fantasmer que les hommes?

Que dire d’elle? Impétieuse, talentueuse, beauté, présence, charme, virtuosité, érotisme, aventurière, très années 70.

Elle est une star oubliée, dévastatrice ou belle, elle occupe une place dans l’histoire de la Bd.

 Oui elle me fait fantasmer

—————————–

Modesty Blaise est un comic strip créé par Peter O’Donnell (scénariste) et Jim Holdaway (artiste) en 1963. Les deux hommes se connaissent plutôt bien puisqu’ils ont collaboré pendant 6 ans sur le comic strip Roméo Brown (strip s’étant achevé au début de l’année 1963). Pour la petite histoire, Jim Holdaway n’était pas le premier choix pour travailler sur Modesty Blaise. En effet, Frank Hampson (créateur de Dan Dare) fut initialement pressenti pour collaborer avec O’Donnell. Mais après une période d’essai assez décevante, le scénariste et le syndicate se tournèrent vers Jim Holdaway. C’est le 13 Mai 1963, dans le London Evening Standard, que parut le tout premier strip de Modesty Blaise. Grâce à la « syndication », Modesty Blaise fut publié dans de nombreux pays. L’aventure durera pendant presque 40 ans et s’achèvera en 2001 (le 2 avril pour être précis).


Pendant cette longue période, Peter O’Donnell restera le seul maitre à bord. C’est lui qui a écrit toutes les histoires de Modesty Blaise. Au contraire, le strip a vu se succéder 5 artistes. Enrique Badia Romero remplaça Jim Holdaway lorsque ce dernier décéda en 1970. Il restera artiste sur ce strip pendant 9 ans. Lui succéderont ensuite John Burns, Pat Wright et Neville Colvins. En 1986, Colvins quitte le strip. C’est à ce moment là que Romero reviendra sur le strip. Il sera le dernier artiste à collaborer avec Peter O’Donnell sur Modesty Blaise.


Ce comic strip raconte l’histoire de Modesty Blaise, une magnifique jeune femme qui dirigeait un réseau de malfaiteurs spécialisé appelé tout simplement « The Network ». Elle sera à la tête de ce réseau pendant quelques années avant de dissoudre l’association (elle délègue les rênes du pouvoir à chacun de ses « directeurs régionaux »). Elle prend donc sa retraite alors qu’elle a à peine 25 ans. Elle a accumulé suffisamment d’argent pour vivre aisément jusqu’à la fin de ses jours. Mais un jour, alors qu’elle vit en Angleterre, les services secrets Britanniques la contactent et veulent la recruter occasionnellement en tant qu’agent pour s’occuper de certaines affaires plus ou moins légales. Ce qu’elle acceptera. Dans cette nouvelle tâche, elle sera aidée par son fidèle ami Willie Garvin, son ex-bras droit du Network.

Modesty Blaise, c’est une sorte de James Bond au féminin. Mais en mieux. A travers ces chroniques, je vais essayer de rester objectif. Ce qui ne sera parfois pas très facile tant j’aime ce comic strip. J’espère que cette nouvelle série de chroniques vous intéressera. Et qui sait, peut être aurez-vous envie de tenter l’aventure.


Complément d’information : Voici le listing des tomes sortis (jusqu’à aujourd’hui) chez Titan Books :

Tome 1: The Gabriel Set-Up (2004)
Tome 2: Mister Sun (2004)
Tome 3: Top Traitor (2004)
Tome 4: The Black Pearl (2004)
Tome 5: Bad Suki (2005)
Tome 6: The Hell Makers (2005)
Tome 7: The Green-Eyed Monster (2005)
Tome 8: The Puppet Master (2006)
Tome 9: The Gallows Bird (2006)
Tome 10: Cry Wolf (2006)
Tome 11: The Inca Trail (2007)
Tome 12: Death Trap (2007)
Tome 13: Yellowstone Booty (2008)
Tome 14: Green Cobra (2008)
Tome 15: The Lady Killers (2009)
Tome 16: The Scarlet Maiden (2009)
Tome 17: Death in Slow Motion (2010)
Tome 18: Sweet Caroline (2010)
Tome 19: The Double Agent (sortie prévue le 30 Novembre 2010)



http://www.buzzcomics.net/showthread.php?t=38061

http://www.cinemotions.com/modules/Films/fiche/25122/Modesty-Blaise.html

http://www.notrecinema.com/communaute/v1_detail_film.php3?lefilm=22656

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *
*
*

*