Skip to content

TRISTAN FLORA une révolutionnaire féminine

Flora Tristan est née en  à Saint-Mandé, d’une mère française et d’un père aristocrate péruvien, dont la mort  laissera la famille dans la misère. Flora Tristan est d’abord ouvrière coloriste. Son mariage avec le graveur André Chazal sera une catastrophe qui la poursuivra toute sa vie.

En 1825, elle s’enfuit du domicile conjugal avec ses deux enfants dont Aline, future mère de Gauguin.

En 1826, elle est en Angleterre comme dame de compagnie et s’initie au saint-simonisme. Son mari la poursuit de sa rancune.

En 1833, elle s’embarque pour le Pérou pensant pouvoir connaître sa famille paternelle, mais c’est un échec. De retour à Paris, elle prépare et publie sa première brochure, De la nécessité de faire bon accueil aux femmes étrangères, dans laquelle elle affirme la nécessité d’instruire les femmes, mais aussi la nécessité pour celles-ci de s’unir. Nouveaux heurts avec son mari qui lui enlève sa fille. Dans le même temps, Flora Tristan fait la rencontre de Fourier.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *
*
*

*