Skip to content

Arièle, Merci pour votre si délicieuse émission ………………….. « Un mardi Idéal »

 

 Assister à une émission d’Arièle c’est comme s’envelopper dans la soie ou du cashmere et attendre que des belles choses tombent sur vous aussi lentement et doucement que la neige, en flottant. Avec ses sourires, sa voix carresse, ses questions, son regard de bonté, sa culture pharaonique, et puis elle n’oublie jamais de citer les albums, les concerts, les festivals qu’elle connaît sur le bout des doigts; assister en direct à  » Mon Mardi Ideal » est un absolu plaisir où le temps passe si trop vite,

Venise son amour qu’elle aime tant et tant

merci Arièle

Présentation

Depuis plus de dix ans, avec ses émissions publiques de musique vivante « Les Démons de midi », « Sur un plateau » et aujourd’hui « Un Mardi idéal », des musiciens de tous bords se rencontrent, incitant de nombreuses collaborations futures. Si les musiciens classiques ont toujours trouvé à leurs débuts un soutien sur France Musique, ceux d’une variété plus talentueuse que commerciale n’avaient leur place nulle part avant que ces émissions ne les accueillent. France Musique a soutenu très tôt des artistes comme Natalie Dessay, Laurent Korcia, Marie-Josèphe Jude, Hélène Grimaud, mais aussi Juliette, Les Yeux Noirs, Bénabar, Le Quatuor…, bien avant que d’autres médias ne prennent le relais avec l’enthousiasme que l’on sait. « Un Mardi idéal » poursuit cette année son exploration du monde musical, fidèle aux artistes déjà connus et les oreilles grandes ouvertes aux stars de demain.

illustrationAprès des études musicales (piano, alto, harmonie, contrepoint), des études purement gratuites de hongrois aux Langues O et un prix d’histoire de la musique au Conservatoire National Supérieur de Paris, Arièle Butaux entre comme journaliste à Diapason puis au Monde de la Musique avant de rejoindre les colonnes de Paris Match, l’Avant-Scène Opéra et Elle. Elle intègre France Musique en 1989 et anime successivement « Certains l’aiment tôt », « 6 ½ », et crée en 1992 avec françois Castang « Les Démons de midi », émission publique de musique vivante. De septembre 1994 à juin 1995, elle anime « Pour le plaisir ». En 1993, Arièle Butaux est choisie par Alain Duault pour représenter la musique dans le magazine « Entr’Actes » sur France 3. En 1997, après deux ans de silence radio consacrés à la télévision et à l’écriture de deux romans et de pièces de théâtre, elle revient à France Musique pour animer deux émissions publiques « Tea for two » et « Sur un plateau ». En 2000 et 2001, elle anime sur France Inter l’émission estivale « Mi fugue et raison ». En 2001, elle publie « La Vestale », biographie romancée de la cantatrice Pauline Viardot puis « Les Fleurs de l’âge » (2003) et « La Samouraï »(2004). En 2005 puis 2006 paraissent « Connard! » puis « Morue! », deux romans-nouvelles qui connaissent un grand succès public. Son roman « Violon amer » est paru en 2009. Tous ces ouvrages ont été traduits en plusieurs langues et sont très particulièrement appréciés en Russie. Le prochain roman sortira à l’automne 2012.
Arièle Butaux écrit aussi pour le théâtre.
Elle a conçu pour Radio-France les concerts « D’une rive à l’autre » dont certains ont été exportés à La Fenice en 2009.

 

http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/butaux/emission.php?e_id=80000066

ses livres

humour

clin d’oeil

 

 

 

 

One Comment

  1. Ariele Butaux wrote:

    Merci pour vos mots qu’un ami a trouvés par hasard sur le web! Je vous souhaite de douces fêtes et une année magnifique! Ariele

    dimanche, décembre 25, 2011 at 8 h 52 min | Permalink

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *
*
*

*