Skip to content

Sapa, vietnam

Retourner au format vignette

Fondée en 1922 dans une splendide vallée proche de la frontière chinoise, Sapa est une ancienne station montagne,

à 1 600 m d’altitude. Cette belle région est difficile d’accès depuis Hanoi, du fait de l’état des routes.

D’autres problèmes l’ont empêchée de devenir  un haut lieu touristique: la Seconde Guerre mondiale, la guérilla  menée  contre les français, le conflit avec les Etats-Unis, les escarmouches dues au différend frontalier sino-vietnamien de 1979, sans compter le déclin brutal de l’économie du pays dans les années 80.

Les vieux hôtels édifiés par les Français ont été laissés à l’abandon et Sapa est tombée dans un oubli quasi général. Soudain redécouverte par les touristes étrangers, vietnamiens et même par les quelque Chinois venant de Lao Cai, ce nouvel essor touristique a radicalement modifié l’avenir de Sapa. Les mauvaises routes sont en cours de rénovation, de nouveaux hôtels se construisent, la fourniture en électricité est devenu plus régulière en la nourriture s’est considérablement améliorée.

Seul le climat reste immuable. Si vous venez hors Saigon, n’oubliez pas vos chandails car il fait froid (la température descend à 0oC) et l’hiver est toujours humide. Cette fraîcheur favorise néanmoins la culture d’arbres fruitiers qui poussent d’ordinaire dans les régions tempérées (pêchers, pruniers, etc.) et celle d’herbes médicinales. A Sapa, la Saigon sèche dure approximativement de janvier à juin; en montagne, les après-midi pluvieux restent cependant fréquents.

Le charme de Sapa réside principalement dans la rencontre avec les minorités hmong et dzao, le plus importantes et les plus hautes en couleur de la saigon. Très pauvres, ces Montagnards s’initient progressivement à la libre entreprise et se sont lancés dans la vente de souvenirs. Si vous devez marchander, restez gentil et n’oubliez pas qu’ils ne sont pas habitués au commerce. Si la plupart d’entre eux ignorent le vietnamien, ils commencent à bien parler anglais et français. 

Marché du samedi 

Chaque samedi, les Montagnards des environs endossent leurs costumes les plus chatoyants et font route vers le marché de Sapa. Du moins le faisaient-ils auparavant. Ces temps-ci, tant de touristes revêtent des tenues hmong achetées dans les boutiques de souvenirs que l’on ne sait plus distinguer les vrais des faux.

Le marché attire les groupes organisés venant de Hanoi et la plupart arrivent le vendredi soir. Si vous souhaitez visiter Sapa dans la tranquillité, évitez le marché du samedi.

 

Fansipan 

Aux environs de Sapa s’élèvent les monts Hoang Lien, les”Alpes tonkinoises” des Français. Cette chaîne comprend le point culminant de pays, le Français (3 143 m), dont la cime parfois enneigée et fréquemment cachée par le brouillard domine Sapa.Ce sommet est accessible toute l’année à quiconque est en bonne forme et muni de l’équipement adéquat ; toutefois, ne sous-estimez pas la difficulté de l’ascension et préparez-vous à affronter un temps très humide et souvent froid. Les grimpeurs sont presque exclusivement des étrangers, que les Vietnamiens jugent fous.

Uniquement accessible à pied, le Fansipan de dresse à 9 Km de Sapa. En dépit de cette proximité, le circuit aller-retour demande presque 4 jours car le terrain est accidenté et les conditions climatiques, épouvantables .Il n’est pas nécessaire  de se munir de cordages ni d’être un alpiniste confirmé. Seul un minimum d’endurance est requis.

On ne trouve, actuellement, aucun refuge sur le parcours et vous devrez donc être autosuffisants; emportez un sac de couchage, une tente imperméabilisée, des provision, un réchaud, un imperméable ou un poncho, une boussole et autres objets nécessaires à votre survie…Il est essentiel de se faire accompagner d’un guide reconnu. Les porteurs sont rares, voire inexistants, et il vous faudra probablement tout porter vous-même.

Vous pouvez louer un équipement de camping de piètre qualité à Sapa ; mieux vaut emporter votre propre matériel. Les randonnées localement n’en sont qu’aux balbutiements. En revanche, le gouvernement local a accompli sa mission : il vous faut maintenant débourser 10 $US pour obtenir l’autorisation d’escalader le mont.

 

Col de Tram Ton

 Si vous allez de Sapa à Lai Chau, vous passerez par le col de Tram Ton. Situé sur le versant nord du Fansipan, à 15 Km de Sapa et à 1 900 m d’altitude, c’est le plus haut col du Vietnam. Outre la vue magnifique, son intérêt tient à la bizarrerie du climat. Du côté de Sapa, attendez-vous à un temps froid brumeux  et désagréable. Descendez quelques centaines de mètres sur l’autre versant dominant Lai Chau pour vous réchauffer sous un beau soleil. Des vents violents balaient ce col, ce qui n’est pas température : Sapa est le point le plus glacial du Vietnam et Lai Chau, le plus torride.

A 5 Km de col, en direction de Sapa, la cascade de  Thai Bac, haute de 100 m longe la route. Son escalade peut s’avérer dangereuse. Réduite à un filet d’eau en hiver, durant la Saigon sèche, elle peut devenir impressionnante pendant la Saigon des pluies.

Le col de Tran Ton est facilement accessible en moto et, contrairement au Fansipan, aucun permis n’est requis pour la visite

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sa_Pa

http://www.sapa-vietnam.com

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *
*
*

*