Skip to content

Un dragon de Komodo attaque deux personnes en Indonésie

AFP7 février 2013

Un dragon de Komodo, le plus gros varan du monde, a attaqué mardi deux employés de la réserve animalière où ils vivent, en Indonésie, a-t-on appris mercredi auprès du parc

  • AFP/AFP/Archives – Un dragon de Komodo, le plus gros varan du monde, a attaqué mardi deux employés de la réserve animalière où ils vivent, en Indonésie, a-t-on appris mercredi auprès du parc

Un dragon de Komodo, le plus gros varan du monde, a attaqué mardi deux employés de la réserve animalière où ils vivent, en Indonésie, a-t-on appris mercredi auprès du parc.

Ce rare accident est survenu sur l’île de Rinca, au milieu du parc national de Komodo, à environ 400 km à l’est de Bali, le seul endroit où vivent encore en liberté des dragons.

L’animal de deux mètres de long s’est introduit dans le guichet d’un guide de 50 ans, chargé de distribuer des billets aux touristes. L’homme, déjà victime d’une agression semblable en 2009, « a paniqué et a tenté de s’échapper en sautant sur une chaise », a expliqué à l’AFP Heru Rudiharto, un responsable du Parc national de Komodo.

« Mais le varan a attrappé sa jambe et l’a mordu », a-t-il ajouté.

Un autre employé, alerté par les cris de son collègue, a alors accouru mais le dragon s’est retourné vers lui et lui a également mordu une jambe.

Les deux hommes ont été hospitalisés et leur vie n’est pas en danger mais ils sont maintenus sous surveillance par peur d’empoisonnement.

Le dragon de Komodo est en effet reconnu pour les glandes situés dans sa gueule et qui renferment un puissant poison capable de paralyser les proies.

Le varan (varanus komodoensis) est le plus grand reptile saurien carnivore du monde, pouvant atteindre trois mètres. Ce rescapé des temps préhistoriques est capable d’assommer un cerf d’un coup de queue et de dévorer une chèvre entière, crâne et cornes comprises.

En mars 2009, un pêcheur avait été tué par un dragon qui s’est attaqué à lui alors qu’il cueillait des fruits. Deux ans auparavant, un enfant de 9 ans avait perdu la vie dans des circonstances similaires.

Il resterait quelque 3.000 dragons du Komodo dans le parc et les alentours, où les touristes ne peuvent se promener sans la protection rapprochée d’un garde-forestier.

http://www.komodonationalpark.org/

 

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *
*
*

*