Skip to content

Un être dans chaque moitié du monde

 12 novembre 2009 •

 Il faisait un long voyage au bord du monde

Les fleurs enjouées chantaient, les anges jouaient

Dans un lacis de lumières soudain un être bougeait

Tendrement dans le crépuscule d’une belle onde

Une brassée de sentiments bleutait ses beaux yeux

Égarés dans les folles bolées d’une écume intrépide

Ses genoux scrutant la droite ligne des destins insipides

Plus loin que les infinis son esprit quérira ses beaux yeux

Mélancolie délicate se pose sur ses paupières troublées

Sous l’opposé de la planète vit un être qui l’émeut tant

Et ses rêves pétulants se débattent sur les flaques irisées

Ses mains caressent la roche comme ses cheveux divins

Lacèrent son cœur sur son épaule hagarde coule son chagrin

Ruisselant son âme d’amoureux, cris bercés de tristes chants

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *
*
*

*